Identification


TITANORAL 600 MG, COMPRIME PELLICULE , SANS LISTE

Voie ORALE : Comprimé pelliculé.

Classe de gestion: non renseignée, apport: ASMR non évalué


Conditionnement inclure les retirésPrix & remb.Dispo ville?Dispo hôpital?Vendu depuisDisponibilitéDispensationCIPUCD
30 COMPRIME(S) sous PLAQUETTE(S) THERMOFORMEE(S)2005-10-01PHARMACIE D'OFFICINEDISPENSATION EN OFFICINE36508859270379

Spécialités au nom similaire:




Composition


COMPRIME NUPELLICULAGEOPADRY


Prescription


Indications : Contre-indications : Précautions :


Manipulation


Administration

AVALER AVEC DE L'EAU
ADMINISTRER AU COURS D'UN REPAS
OU
ADMINISTRER > 5 MIN AVANT PETIT DEJEUNER

Recommandations






Tolérance



FréquenceÉtiologieEffets indésirables officiellement reconnus:Connu du:Révisé le:
si surdosagesubstance DIOSMINESURDOSAGE EN SUBSTANCE DIOSMINE 2002-09-102008-07-30
raresubstance DIOSMINETROUBLES GASTRO-INTESTINAUX 1994-09-012008-08-28
rareexcipient ROUGE COCHENILLE ATROUBLES DU SYSTEME IMMUNITAIRE 2000-11-282008-09-03





Situations particulières


Conduite:Sans objet (RCP).

Reproduction:Les études chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformation dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur 2 espèces.

En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier n'est apparu à ce jour. Toutefois, le suivi de grossesses exposées à la diosmine est insuffisant pour exclure tout risque.

En conséquence, l'utilisation de ce médicament ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, le traitement est déconseillé pendant la période d'allaitement.Aucune information recensée dans le RCP.



Pharmacologie


Pharmacocinétique

L'étude pharmacocinétique de la diosmine marquée au carbone 14 montre chez l'animal :

- Une absorption rapide dès la 2ème heure suivant l'administration, la concentration maximale étant atteinte à la 5ème heure.

- Une distribution de faible intensité à l'exception des reins, du foie, des poumons et tout particulièrement des veines cave et saphènes où les taux de radioactivité retrouvés sont toujours supérieurs à ceux des autres tissus examinés.
Cette fixation préférentielle de la diosmine et/ou de ses métabolites au niveau vasculaire s'accroît jusqu'à la 9ème heure et persiste durant les 96 heures suivantes.

- Une élimination essentiellement urinaire (79 pour cent) mais également fécale (11 pour cent) et biliaire (2,4 pour cent), avec mise en évidence d'un cycle entéro-hépatique.

Ces résultats indiquent ainsi que la diosmine est bien résorbée après son administration par voie orale.

Pharmacodynamie

Classe pharmacothérapeutique : VASCULOPROTECTEUR/MEDICAMENT AGISSANT SUR LES CAPILLAIRES
Classe ATC : C05CA03

Veinotonique et vasculoprotecteur entraînant une vasoconstriction, une augmentation de la résistance des vaisseaux et une diminution de leur perméabilité.

Différentes études, tant chez l'animal que chez l'homme, ont été conduites pour démontrer ces propriétés :

Chez l'animal


* Propriétés veinotoniques

Augmentation de la pression veineuse chez le chien anesthésié, observée par voie IV.


* Propriétés vasculoprotectrices

- Action sur la perméabilité capillaire, action anti-oedémateuse et anti-inflammatoire chez le rat.
- Action sur la déformabilité des hématies mesurée par le temps de filtration érythrocytaire.
- Augmentation de la résistance capillaire chez le rat et le cobaye carencés en facteur vitaminique P.
- Diminution du temps de saignement chez le cobaye carencé en facteur vitaminique P.
- Diminution de la perméabilité capillaire, induite par le chloroforme, par l'histamine ou par la hyaluronidase.

Chez l'homme


* Propriétés veinotoniques démontrées en pharmacologie clinique

- Augmentation de l'action vasoconstrictrice de l'adrénaline, de la noradrénaline et de la sérotonine sur les veines superficielles de la main ou sur une saphène isolée.
- Augmentation du tonus veineux, mise en évidence par la mesure de la capacitance veineuse à l'aide de la pléthysmographie par jauge de contrainte, diminution du volume de la stase veineuse.
- L'effet veinoconstricteur est en relation avec la dose administrée.
- Abaissement de la pression veineuse moyenne aussi bien au niveau du système superficiel que profond, mis en évidence par un essai en double insu contre placebo sous contrôle Doppler.
- Augmentation de la pression sanguine systolique et diastolique dans l'hypotension orthostatique post-opératoire.
- Activité dans les suites de saphènectomie.


* Propriétés vasculoprotectrices

- Augmentation de la résistance capillaire, effet relié à la dose administrée.